Assurance chat : Guide de l’assurance pour chat

Votre minou est votre petit trésor, quoi de plus naturel pour vous que de veiller sur lui et particulièrement sur sa santé. Câlin, tendre et enjôleur, il calme les ardeurs et déchaîne les passions en cas de morosité. Faire adhérer une assurance chat à votre petit félin est un geste gage de votre affection.

Faire assurer son chat, est-ce obligatoire ?

En France, les personnes qui ont des animaux domestiques n’ont pas le réflexe de faire une assurance pour leur chat. Peu ou mal informés, ils se plaignent du coût élevé des prestations de soins de leurs compagnons.
Il n’est pas obligatoire d’avoir une assurance chat ou une mutuelle pour animaux, le fait que peu de personnes y adhèrent en témoigne. On n’est pourtant pas à l’abri des surprises avec nos amis les félins. Souvenez-vous que vous êtes responsable des dommages que votre animal causera, intentionnellement ou pas (griffure, s’il s’échappe ou s’égare) et en cas d’accident, ce sera vous qui payerez les pots cassés…

Une assurance chat pour votre protection

Les frais et les dommages de votre compagnon peuvent être selon certains jours minimes, mais au fil du temps et si les pépins se répètent, ils peuvent être astronomiques. Les assurance chat sont prêtes à vous offrir les prestations et un service d’assistance en cas de problème.
Outre les soins mineurs que vous prodiguez pour son alimentation ou son hygiène, la santé de votre chat doit avoir un suivi permanent. L’assurance chat est une meilleure façon pour vous faire aider pour les charges médicales de votre félin : les visites chez le vétérinaire, l’administration des vermifuges, des produits antiparasitaires, etc.
Différents types d’assurance chat existent. Selon les formules choisies dans ces assurances, les garanties sont prises en charge. Suivant le contrat, vous pouvez faire prendre en charge la plupart de vos frais, la totalité ou seulement en cas de coups durs comme l’hospitalisation, les accidents…
Moyennant une cotisation mensuelle, à vous ensuite de peser le pour et le contre si l’assurance que vous envisagez de prendre pour votre chat vous est rentable. Pour avoir une idée précise des tarifs, ce site est celui qui vous aidera à faire les bons choix.

Posez-vous les bonnes questions

Les frais couverts par les assurances ont-ils un plafond ? Les visites régulières sont-elles remboursées ? La prise en charge de votre animal au cas où vous êtes hospitalisé est-elle prise en charge par votre assurance ? Ce ne sont que des détails à première vue, mais sachez qu’ils constituent un coût supplémentaire si vous n’y prenez pas garde. Prudence est donc de mise et vous avez droit de faire part de ces questions à l’assureur que vous avez choisi.

Quels sont les critères pour que mon chat soit assuré ?

Examinons si votre boule de poils a les critères pour avoir droit à une mutuelle pour chat. Certaines options ou formules ne sont accessibles au chat qu’à partir de 3 ou 6 mois selon l’assureur. Le critère d’âge en matière d’assurance animale est très strict, plus votre minet avance en âge, plus vous aurez des difficultés à le faire assurer (à partir de 5 ans ou de 8 ans).
Etant donné que certaines races de chat sont fragiles que d’autres, un bilan de santé ou un certificat vétérinaire doit aussi être présenté à votre assureur. Veillez également à doter votre animal d’une puce électronique ou à le faire tatouer pour son identification et n’oubliez pas ses vaccins.

Pour l’assurance de votre chat, vous avez le choix !

Une assurance chat vous permettra de vivre plus sereinement avec votre compagnon, les frais qui plombent les budgets, vous n’en connaitrez plus ou rarement désormais.
Vous êtes convaincu que faire une assurance chat est la meilleure solution ? Il convient tout de même de vous mettre en garde pour le choix de votre vétérinaire. Vérifiez également que votre police d’assurance ait un taux fixe ou s’il varie selon l’âge de votre minet.
À titre d’information, les vaccins pour protéger votre chat peut-être compris dans l’assurance de votre chat, ils peuvent leur être fatals : la chlamydiose, le coryza, la leucose féline, la panleucopénie et la rage.
Si vous avez plusieurs animaux, le mieux est que vous les fassiez inscrire à la même assurance pour animaux, vous bénéficierez de ce fait d’une remise pour les autres.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.