La Mygale : Un animal de compagnie tendance

La mygale vendue pour devenir un animal de compagnie

Une mygale comme animaux de compagnie ça vous dit ?

La Mygale l’animal à la mode

Le chien et le chat sont les animaux de compagnie préférés des Français… Beaucoup adorent aussi les cobayes, les furets et les lapins. Mais avez-vous déjà imaginé d’avoir une araignée géante en tant qu’animal de compagnie ? C’est la dernière tendance dans ce domaine. La mygale géante rose du Chili est en effet exportée dans le monde entier et vendue en tant pour tenir compagnie des millions de gens.

Un animal de compagnie économique

Certes, l’idée peut paraître bizarre pour beaucoup d’entre vous, mais comme tout autre secteur, celui de l’adoption de l’animal de compagnie suit aussi la tendance. Et la mode du moment c’est d’adopter la mygale géante du Chili.

Les avantages d’avoir ce nouvel animal de compagnie chez soi sont que les mygales requièrent moins de soins et de dépenses en comparant à un chien ou à un chat. Elles sont donc plus économiques et vous n’avez besoin de leur offrir des soins particuliers. Pas besoin de l’emmener faire une promenade. En plus la mygale est un animal docile.

La mygale rose du Chili se nourrit quotidiennement d’une alimentation contenant de cafards, il faut aussi lui donner une fois la semaine un vers de terre vivant. La femelle peut vivre jusqu’à 25 ans et peut devenir un véritable animal de compagnie.

En ce qui concerne leurs prix, les mygales sont vendues à uniquement 25 dollars. C’est donc non seulement un compagnon exotique à la mode, mais aussi à la portée de tous.

L’élevage de la mygale

 Un agronome chilien du nom Juan Pablo élève des araignées dites araignées poussin, dans sa ferme, située à environ une soixantaine de kilomètres au nord de Santiago. Il s’agit d’une tarentule géante, d’environ 15 centimètres de diamètre, mais qui n’est pas offensif. La ferme de Pablo exporte près de 30 000 mygales, et les petites bêtes voyagent par avion dans de petites boîtes spéciales. Ces dernières sont munies d’un certificat officiel. Pablo précise qu’il élève de nombreuses variétés de mygales (une vingtaine). Et c’est devenu un métier pour lui et il a même créé une compagnie nommée « andespiders ».

La ferme emploie beaucoup de main d’œuvre dont la grande majorité sont des femmes. Pablo indique que les femmes sont en effet plus attentionnées, plus délicates et c’est ce qu’il faut, car les araignées sont très fragiles. Il ne faut pas les laisser tomber ou se casser une patte, car la moindre blessure peut être dangereuse pour la vie de cette bête.

Il faut attendre deux ans et demi à trois ans pour que la mygale aille sa taille commerciale. La ferme exporte vers les Etats-Unis qui sont des gros exportateurs, et aussi vers l’Europe qui demande moins de quantité, mais plus de variétés.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.