Saint-Denis : La réouverture du zoo de Chaudron bloquée par la crise

Cela fait près de 7 ans que le zoo du Chaudron de Saint-Denis a fermé ses portes au public. Sa dernière ouverture date de 2006. Et en avril 2011, le conseil municipal a décidé d’en faire une ferme pédagogique qui devrait ouvrir cette année. Pourtant à cause des raisons financières, il semble que cela n’est pas encore pour bientôt.

Le projet est encore en stand-by

La conception du projet est complètement achevée et actuellement il déjà moment de passer à l’étape de sa mise en œuvre. Mais selon Jean-Pierre Espéret, la personne élue en charge des dossiers à la mairie, leur situation budgétaire l’empêche encore de passer à la réalisation de ce projet de métamorphose du parc animalier. Il annonce qu’à cause de la crise, on n’a pas encore les 2,8 millions prévus en 2011, seul 1,5 million est actuellement en main. Il poursuit que ceci ne figure pas encore parmi la priorité de la commune et qu’ils préfèrent se concentrer sur la petite enfance, le logement et l’éducation qui sont des domaines plus importants.

Le projet de l’ancienne municipalité était de rénover le zoo, de construire d’autre enclos pour les hippopotames, et des îlots pour les singes. L’ancienne équipe municipale avait également prévu d’agrandir les cages qui sont déjà présentes dans le parc. Mais en 2008, tout a changé avec l’arrivée de la nouvelle équipe, qui a orienté la politique de réouverture du zoo vers sa métamorphose en une ferme pédagogique.

Il n’y aura plus des animaux domestiques

Les travaux de l’ancienne municipalité sont encore en cours dans le parc lorsque la nouvelle vient la remplacer. Et Jean-Pierre Espéret explique qu’ils les ont tous terminés et ont arrêté le projet. Leur but avec ce nouveau projet est de permettre surtout aux enfants d’entretenir une relation amicale avec les animaux.

Depuis la conception du nouveau projet, l’équipe avait commencé à évacuer les animaux non domestiques comme les Chimpanzés qui sont envoyés en Hollande. Les lémuriens étaient transférés en France. Il ne reste plus sur le site qu’un couple d’émeus qui attendent encore leur transfert vers leur nouveau reloge. Au final, le parc n’abritera plus que des animaux domestiques, mais les perroquets, les oiseaux et les tortures y resteront encore. À part eux, la ferme se composera donc de chevaux, cochons, poules, lapins, vaches, et canards. On fera également du site un parc verdoyant abritant de nombreuses végétations.

Et pour en faire une véritable ferme pédagogique, la maire projette également d’y mettre en place des ateliers pédagogiques, d’engager des animateurs, de bâtir des locaux techniques, etc. Espérons que la commune trouvera bientôt un moyen pour se ressourcer afin de réaliser ce si beau projet !

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.