Un homme condamné pour avoir tué le chien de son voisin

L’histoire s’est passée à Sassey, un petit village de la Meuse. Les habitants de ce village, comme ceux des autres d’ailleurs n’ont pas la même passion pour les animaux. Certains comme Serge et Jessica qui avaient une chienne de race rottweiler étaient par exemple amoureux des animaux, et d’autres comme leurs voisins étaient hostiles envers les chiens. Cette chienne avait été tuée au fusil par un voisin des propriétaires. Selon lui, celle-ci l’avait effrayé et ce n’est pas pour la première fois !

C’était pourtant une chienne gentille

Serge et Jessica avaient porté plainte, et les gendarmes arrivés sur la place menaient l’enquête et avait annoncé que la chienne n’aurait jamais agressé personne dans le village. C’était selon eux une chienne plutôt gentille.

Voilà ce qui s’est passé : alors que son maître était dans le jardin entrain de remplacer le grillage, la chienne a pris la fugue. Et non loin de leur maison, il a entendu un coup de feu venant de la maison des voisins habitants à côté, qui n’aimaient d’ailleurs pas cette chienne. Le père de famille s’y rendait mais n’y a rien découvert. Les propriétaires ont alertés les gendarmes et finalement l’agriculteur a avoué qu’il l’a tué avec son fusil et a tenté de cacher son cadavre.  Celui-ci a dit qu’il a agit ainsi par reflexe d’autodéfense,  le chien n’a d’ailleurs pas été muselé alors que ceci est imposé par la loi pour tout chien qui se trouve dans la voie publique.

Le voisin tueur est condamné

Au tribunal de Verdun, l’agriculteur annonce que la chienne effraie d’autres habitants à plusieurs reprises. Il s’agit d’un chien de catégorie 2. L’homme a été condamné de payer 2 000 euros d’amende et 1 223,20 euros de dommages et intérêts.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.