Vosges : les gendarmes ont sauvé un chien

Cela fait quelques jours que Didier Lecomte n’a pas retrouvé son chien « Gamin ». Il possède trois chiens, et mardi, Gamin et Souris, ont pris la fugue. Ils se sont dirigés vers Bussang sur le site de Larcenaire. Mais le lendemain Souris revient.

Retrouvé coincé sur une paroi rocheuse

Dès la disparition de ses deux chiens, le propriétaire les a tout de suite recherchés partout dans la montagne. Il avait appelé pour cela ses amis pour l’aider. Mais au bout de trois jours, Gamin n’est pas encore revenu, et son maître ne l’a pas encore retrouvé. Mais l’homme ne perd pas espoir.  Les habitants de Bussang lui ont en effet passé du coup de fil et lui annoncent qu’ils ont remarqué des bruits un peu bizarres dans la montagne, des aboiements plutôt. Cela  lui a redonné espoir. Et il part aussitôt à la recherche de son Gamin. Il sillonne le site de Lacenaire et aperçoit son chien sur une grande paroi rocheuse.  Quatre jours sont passés, et voilà il retrouve son chien vivant !

La nuit tombant, l’éleveur n’a encore pu rien faire, mais décide d’y revenir à l’aube.

Gamin est sauvé !

Le petit matin, Didier Lecomte revient sur le site avec une longue corde de 30 mètres. L’endroit où se trouvait le chien a été en effet difficile d’accès. Par ailleurs la piste est enneigée. Après un conseil d’un voisin, il décide de demander de l’aide aux gendarmes, et sont venus sur place ceux du peloton de gendarmerie de moyenne montage de Xonrupt. Ils étaient quatre à sauver le chien. Armés de raquettes, ils grimpent la montagne enneigée. L’intervention a été dangereuse. Gamin a été sur une plateforme se situant à 45 m du sol, et ne pouvait bouger de là.

Les gendarmes ont pris un harnais pour accueillir l’animal et ils ont utilisé près de 90 m de cordes. Gamin s’est tout de suite glissé dans le harnais. Le chien a été sorti de cette galère après 1h30 d’intervention très technique et dangereuse.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.